l'antre magique des sorcières
Bienvenue dans l'univers magique des sorcières !
Merci de vous connecter pour voir l'intégralité de nos forums et les nouvelles réponses.


Cinq belles années d'uptime. Merci à tous de votre présence et de votre soutient !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur L'Antre Magique des Sorcières
forum d'entraide et communauté neo pagan francophone

Merci de bien vouloir consulter attentivement et mettre en application les règles de la Charte


Retrouvez-nous aussi sur Facebook !
 

 
Découvrez la liste de nos partenaires dans la rubrique prévue à cet effet dans le tiers inférieur du forum.


CURRENT MOON

Partagez | 
 

 la femme bison blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghost_Rider
Ami(e) de la Forêt
Ami(e) de la Forêt
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 18/07/2013
Localisation : Vosges du Nord (Alsace)

MessageSujet: la femme bison blanc   Dim 21 Juil 2013 - 18:45

Dans la mythologie indienne, la première place revient naturellement
à l'Etre Suprême, le créateur du monde et des hommes.

La femme Bison Blanc est sa messagère pour compléter
ses oeuvres créatives.
Aux premiers temps de la création du monde,
les hommes souffraient de froid en hiver,
et ils n'avaient pas grand chose dans le ventre tout au long de l'année.

Ils se sont donc décidés à rendre visite à la femme Bison Blanc.
Après les avoir écoutés, elle a plongé sa main dans la rivière
pour en sortir un bison, l'animal fondamental qui permet aux hommes
aussi bien de s'habiller, de tisser des tentes et des couvertures ;
sa graisse le protège du froid, sa chair le nourrit...

Elle a aussi apporté le calumet de la paix,
le symbole de la solidarité universelle, à son peuple.
[source : mode d'emploi du calumet de la paix]
(le texte québécois fourni avec le calumet, à l'achat, chez les Hurons)


Les troupeaux de bisons se multiplièrent jusqu'au point de raser toute l'herbe
de la Grande Prairie.

L'espèce commença à dégénérer, les animaux faibles et maladifs
devinrent de plus en plus nombreux ; les épidémies apparurent.
Les grandes plaines se transformèrent en charniers.

Le moment était venu pour les hommes de retourner chez la femme Bison Blanc.

Elle plongea à nouveau sa main dans la rivière, et en sortit un loup.
[source : spiritualité amérindienne]



      
~~~~~~~~ (coucou) ~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.root-top.com/topsite/blue_spirit/
Ghost_Rider
Ami(e) de la Forêt
Ami(e) de la Forêt
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 18/07/2013
Localisation : Vosges du Nord (Alsace)

MessageSujet: totem - l'axe du monde   Dim 21 Juil 2013 - 18:48



Depuis la nuit des temps, toutes les civilisations ont construit leur société à partir d'un centre.
Autrefois, les églises s'occtroyaient la place d'honneur en rassemblant le village autour d'elles.
Les Indiens avaient adopté une vie de nomade pour suivre les bisons ou d'autres gibiers.
Lorsqu'ils érigeaient leur campement, ils plantaient le totem (le poteau de tortures)
au meilleur endroit, puis ils plantaient les wigwams autour de lui.

Le totem était le centre, l'axe du monde,
la vie évoluait comme une roue tournant autour de son axe.
Il représentait les esprits qui veillaient sur le clan.
Nous l'avons improprement appelé "le poteau de tortures"
car les prisonniers y étaient attachés en mourrant à petit feu.
Or, dans la conception indienne, l'homme offre sa douleur aux Gardiens du clan ;
les membres le faisaient aussi, mais sans aller jusqu'au sacrifice ultime.

Mais ce qui est vrai sur le plan collectif l'est aussi sur le plan individuel.
Nous avons chacun notre totem, notre axe du monde.
Il représente le noyau, l'essentiel de notre vie ; tout le reste gravite autour.

Pour certains, le totem est la spiritualité, pour d'autres, le bien-être familial ou la carrière professionnelle ;
nous l'avons tous déjà employé pour un amour passionné.

Les problèmes commencent lorsque nous le substituons par des choses secondaires
comme le PC, internet ou d'autres idées à la mode.
Nous perdons notre chemin dans la vie car nos véritables valeurs sont faussées
puisque nous accordons trop d'importance aux futilités, tout en perdant de vue l'essentiel.

Pourtant, nous pouvons nous recentrer à n'importe quel moment, en nous remettant en question
pour définir nos véritables valeurs, nos idéaux, nos sentiments profonds ;
tout ce qui fait de nous un être précieux et particulier... le noyau de notre personnalité.

En le remettant au centre de notre vie quotidienne,
en lui accordant à nouveau nos pensées et notre motivation,
nous revenons illico sur notre chemin,
le sentier que nous avons tracé et choisi de suivre dans notre vie.

Dévier de son chemin n'est pas dramatique en soi, nous retombons toujours sur nos pieds,
mais en suivant un but futile, en nous enflammant pour une nouvelle passion,
à chaque fois revenir à soi devient un peu plus pénible, un peu plus difficile...
et à force de récidiver, à la fin, nous n'y arriverons plus.
Par contre, plus notre totem, notre axe du monde, est stable, est plus notre vie est sereine.
[texte perso]


      
~~~~~~~~ (coucou) ~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.root-top.com/topsite/blue_spirit/
Ghost_Rider
Ami(e) de la Forêt
Ami(e) de la Forêt
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 18/07/2013
Localisation : Vosges du Nord (Alsace)

MessageSujet: totems, manitou et poteau de torture   Dim 21 Juil 2013 - 18:55

Les totems  sont les pouvoirs inconscients de l'homme,
qui prennent l'apparence d'un animal, d'une fleur ou d'une pierre.
D'après la culture indienne, chacun de nous a ses propres totems.

Sur le web, les sites se réfèrent à la signification spirituelle du terme
alors que le sens étymologique est différent.

Le totem est le poteau sculpté au centre de tout campement indien,
plus connu dans les westerns sous le nom : "poteau de tortures".

Dans toutes les traditions se retrouve cette image : l'axe du monde.
Autrefois, les villes européennes étaient construites autour de l'église.
Aujourd'hui encore, certains villages de l'arrière-pays ont conservé cette image :
l'église au centre, avec le cimetière comme jardin
(en alsacien, "cimetière" se dit "le jardin de l'église").
L'église, avec son clocher effilé pointant vers le ciel, rejoint le sens du totem.

Les Indiens étaient pour la plupart des nomades, contraints de suivre les bisons
dont ils tiraient tout le nécessaire pour vivre : la peau pour les tentes et les habits,
la graisse pour se réchauffer en hiver était aussi utilisée comme pommade
contre le froid, la chair pour se nourrir, les entrailles pour faire des cordes, etc.

Après un déplacement, avant de monter les wigwams, ils dressaient d'abord
cérémonieusement le totem, leur axe du monde, le centre de leur univers.

Il était sacré aux yeux de tous, à tel point que si un ennemi du clan,
ou un criminel était en contact avec le totem, personne ne levait la main sur lui,
même s'il avait tué des gamins ou violer des femmes du campement.
Les guerriers s'asseyaient autour de lui, en formant un cercle,
en attendant qu'il lâche prise.

Le sens est le même que le droit d'asile que les églises accordaient chez nous.
On laissait le temps à tout homme, même à un criminel,
de se mettre en règle avec Dieu, avant de se livrer à la justice.


Par contre, dans la culture indienne, le totem, donc l'esprit protecteur du clan,
servait d'intermédiaire à un étranger, pour s'adresser à ses propres esprits.

En contrepartie, "l'étranger" offrait sa douleur à l'esprit protecteur du clan.
Voilà d'où vient l'image "du poteau de tortures" connue chez nous.


Pourtant, il est regrettable que le Vatican a envoyé les CRS (brigades anti-émeutes)
pour sortir des "sans-papiers" d'une église dans le nord de la France,
il y a quelques années.

Au lieu de commettre ce sacrilège, le refus du droit d'asile dans une église,
il aurait suffit de poster un policier devant la vanne principale,
après avoir coupé l'eau : après 3 jours, ils sont cuits ;
il est possible de résister à la faim, mais pas à la soif qui nous condamne sans appel,
après cette période.

Ce jour-là, nous, les civilisés,
nous sommes tombés plus bas que le dernier des sauvages d'Amérique.


      
~~~~~~~~ (coucou) ~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.root-top.com/topsite/blue_spirit/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la femme bison blanc   

Revenir en haut Aller en bas
 
la femme bison blanc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le "salam" entre homme et femme
» Mémoire d'élève sage-femme
» Comment rendre une femme heureuse
» Les pertes s'écoulant de la femme
» Jonas poésie : FEMME LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'antre magique des sorcières :: Vie Magique et Spirituelle :: Magie :: Théorie :: Chamanisme-
Sauter vers: