l'antre magique des sorcières
Bienvenue dans l'univers magique des sorcières !
Merci de vous connecter pour voir l'intégralité de nos forums et les nouvelles réponses.


Cinq belles années d'uptime. Merci à tous de votre présence et de votre soutient !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur L'Antre Magique des Sorcières
forum d'entraide et communauté neo pagan francophone

Merci de bien vouloir consulter attentivement et mettre en application les règles de la Charte


Retrouvez-nous aussi sur Facebook !
 

 
Découvrez la liste de nos partenaires dans la rubrique prévue à cet effet dans le tiers inférieur du forum.


CURRENT MOON

Partagez | 
 

 Une version du début des Hàvamàl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Veigsidhe Karvgwenn
Ami(e) des Mages
Ami(e) des Mages
avatar

Messages : 669
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : E Breizh emaon o chom buan, rak o gortoz emaon e mervent diouzh Bro C'hall..

MessageSujet: Une version du début des Hàvamàl   Dim 18 Sep 2016 - 21:30

J'ai trouver cette version sympatique des Hàvamàl alors je la partage avec vous (c'est juste une petite partie du texte de l'Edda Poétique)

Avis aux convives
En franchissant
D'une maison le seuil
Observe avec soin toutes les issues.
Nul ne sait
Sur quel banc
Se tapissent ses ennemis.

Comment placer un invité
Hôte d'un festin !
Voici ton invité.
Où doit-il s'asseoir ?
Cherchant à mesurer son rang,
Il s'emportera
S'il est mal placé.

Hospitalité
Le nouveau venu
Aux genoux transis
A besoin de feu.
De pitance et de lin blanc
A besoin le voyageur
Qui a franchi les montagnes.

Politesse
Qui rejoint le festin
A besoin d'eau,
De hardes sèches, de chaleur
Et de courtoisie ;
Et qu'on écoute
Ses paroles quand il parle.

Connaître le monde
Le voyageur lointain
De bon sens a besoin.
Tout chez soi est aisé.
Celui qui en est privé
Deviendra la risée
Des gens avertis qui l'entourent.

Présent à un festin
Nul ne devrait
Se vanter de son esprit
Mais parler d'or.
Avec prudence
Et raison
On retrouve son jardin.
Ami plus accompli
Jamais ne trouveras
Qu'un grand bon sens.

Acquérir la sagesse
L'invité prudent
Qui vient au festin
N'ouvre guère la bouche.
Les oreilles aux aguets
Les yeux grands ouverts
Ainsi s'acquiert la sagesse.

Indépendance
Bienheureux est celui
Qui jouit de bienveillance
A bonne renommée et réputation.
Devoir dépendre
Du sentiment d'autrui
Est bien plus malaisé.

L'opinion des autres
Bienheureux est celui
Qui de soi-même reçoit
Louange et bon sens.
Car recommandation
Venant d'autrui
N'est souvent que mauvais conseil.

Sagesse
Le meilleur fardeau
A porter en chemin
Est un grand bon sens.
Supérieur aux richesse
En terre inconnue
Il est le havre des démunis.

Vigilance
Le meilleur fardeau
A porter en chemin
Est un grand bon sens.
Il n'en est pire
A porter avec soi
Que de boire trop de bière.

Libation
La cervoise n'a pas
Tous les talents
Que les hommes lui prêtent.
S'il boit davantage
L'homme ne maîtrise plus
Son tempérament.

Responsabilité
Discret et réfléchi
Doit être un fils de roi,
Et vaillant au combat.
Tout homme devrait
Etre joyeux et gai
Jusqu'à son dernier souffle.
Etre la dupe de soi-même
Seul l'insensé
S'il évite la bataille
Croit que toujours vivra.
Mais la vieillesse
Le privera du répit
Que les lances lui accordent.

Mauvaises manières
L'imbécile en visite
Devis à tous vents
Ou se tait comme une tombe.
Mais que sa coupe soit pleine
Il dévoile sans crier gare
Ce qu'il a sur le cœur.

Expérience
Qui en tous lieux s'oriente
Pour avoir beaucoup voyagé
Celui-là seul connaît
Dans quel état d'esprit
Sont ceux qu'il rencontre.
Celui qui sait maîtrise.

Bonnes manières
Que la coupe passe de main en main
Mais que l'on boive avec mesure
On peut se taire ou bien parler.
Mais tu ne verras personne
Pour t'accuser d'inconvenance
Si tu vas tôt te coucher.

Contrôle de soi
Un homme insatiable
Se bâfrera à rendre l'âme
S'il ne veille au grain.
Souvent on se gausse
Parmi gens de bon sens
A la vue de sa panse.

Modération
Les troupeaux savent
Quant il faut rentrer
Et s'arrêtent de paître.
Mais l'homme ignorant
Jamais ne sait
Ecouter son estomac.

Bonheur
Un misérable
Aux intentions malignes
De tout se gausse.
Il ne sait pas
Mais devrait savoir
Qu'il n'est pas lui-même sans tares.

Inquiétudes
L'homme sans sagesse
Toutes les nuits veille
A tout, pense et repense.
Il est épuisé
Quant vient le matin
Mais ses malheurs demeurent.

Apparences
L'homme borné
Croit que sont ses amis
Tous ceux qui lui sourient.
Au milieu de gens avisés
Il est incapable de flairer
Qu'on parle de lui en mal.

Périls de la naïveté
L'homme borné
Voit un ami
Derrière chaque sourire.
Il s'aperçoit
Quant il rejoint l'assemblée
Que peu prennent son parti.

Sécurité trompeuse
L'homme non sage
Estime tout savoir
A l'abri dans son antre.
Mais le même hésite
S'il est mis à l'épreuve
Sur comment donner suite.

Quand garder le silence
Quand l'homme ignorant
rejoint l'assemblée
il vaut mieux qu'il se taise.
Personne ne sait
qu'il est incapable
à moins qu'il parle d'abondance.

L'homme ignorant
jamais ne sait
qu'il parle trop.

Nature de la calomnie
Il passe pour habile
l'homme capable de s'informer
et de véhiculer les nouvelles.
Les hommes ne peuvent
prétendre empêcher
que les calomnies se propagent.

Parler trop
Qui jamais ne se tait
dit en abondance
des propos ineptes.
Un homme volubile
si nul n'y met frein
se porte préjudice.

Eviter de se mouiller
Jamais ne devrais
dans une assemblée
te moquer des autres.
Ils passent pour sages
ceux qui restent silencieux
et sortent secs de la tempête.

Comment éviter l'adversité
Il est jugé sage
celui qui fuit
s'étant gaussé d'un convive.
Car il ignore
si parmi ceux qui rient avec lui
il n'y a pas d'hommes en colère.

Querelles
Nombreux sont les hommes
à l'amitié mutuelle
qui dans un festin se querellent.
Toujours il y aura
conflits entre compagnons,
prises de bec entre convives.

Quand dîner et comment
Toujours devrais
manger de bonne heure
sauf en route pour faire ripaille.
Sinon, tel un chien affamé
qui mendie sa pâtée
tu seras absent de la conversation.

Nature de l'amitié
Rendre visite au faux ami
exige un grand détour
bien qu'il habite sur la grand-
route.
Mais le chemin est court
qui mène à l'ami vrai
bien qu'il loge au loin.

Comment préserver l'amitié
Il faut savoir partir
aucun convive ne doit
rester en même lieu éternellement.
S'il reste trop longtemps
sur le siège de son hôte
l'ami le plus charmant devient importun.

Ma demeure est mon royaume
Modeste masure
vaut mieux que son absence
l'homme y est chez lui.
Une chèvre
et solives de chanvre
valent mieux que mendicité.

Pauvreté
Modeste masure
vaut mieux que son absence
l'homme y est chez lui.
Le coeur saigne
de ceux qui mendient
chaque repas qu'ils mangent.

Précarité
Tes armes
derrière toi
jamais ne laisseras.
Sur ton chemin, de ton épée
jamais ne sais
quand tu auras besoin.

Générosité
Il n'est d'homme si généreux
ni si prodigue de ses vivres
qui repousse compensation.
Ni d'homme si peu avare
de ses deniers
pour qui dédommagement soit

désagrément.
Génie de la finance
L'argent acquis
ne faut tant épargner
qu'on vive dans la gêne.
Les indésirables souvent héritent
de ce qu'aux êtres chers on réserve
nombreuses espérances sont trahies.

Amitié durable
Les amis s'honorent
avec des armes et des étoffes
que sur soi ils portent.
Ceux qui échangent des présents
seront amis le plus longtemps
pour autant qu'ils le soient.

Le salaire du mensonge
De son ami
soyons l'ami
et payons les présents de retour.
Que le rire
réponde au rire
et l'insincérité au mensonge.

Prendre garde à ses ennemis
De son ami
soyons l'ami
de ses amis et de leurs amis.
Mais aucun homme
ne peut être l'ami
des amis de ses ennemis.

Cultiver l'amitié
Si tu veux que ton ami
mérite ta confiance
et t'accorde ses faveurs
frotte ton humeur à la sienne
échange des présents
va souvent le trouver.

Comment traiter les faux amis
Si tu en as un autre
indigne de confiance
mais de l'amitié duquel tu veux profiter,
couvre le de louanges
fais preuve de fausseté
réponds au mensonge par l'insincérité.

Dissimulation
Toujours sur le même
indigne de confiance
tu as des doutes sur ses intentions.
Fais-lui force sourires
déguise ta pensée
fais-lui la réponse du berger à la bergère.

Solitude et compagnie
Dans mes jeunes années
j'étais esseulé
je me suis égaré
mais riche me suis senti
en croisant autrui.
La distraction de l'homme est l'homme.

Prospérité
Généreux et hardi
tu vivras le mieux
rarement l'inquiétude t'étreint.
Mais le misérable montre sa couardise
l'avare redoute de devoir rendre.

Importance des apparences
Mes hardes
j'ai données
à deux mannequins de bois.
Ils prétendirent être des hommes
dès qu'ils furent vêtus.
Timide est l'homme nu.

Solitude
Un pin dépérit
exposé en plein vent
écorce ni aiguilles ne l'abritent.
Ainsi est l'homme
que personne n'aime
pourquoi devrait-il survivre?

Paix fallacieuse
Plus vite que la flamme
entre mauvais amis
se consume l'amitié en cinq jours.
Vient le sixième jour
et il ne reste que cendres
toute l'amitié s'est éteinte.

Extravagance
D'offrir beaucoup toujours
il est nul besoin
à peu de frais souvent la louange s'achète.
Avec la moitié d'un pain
et une coupe pleine à demi
je me suis fait maints compagnons.

Grandeur et faiblesse
A petits rivages
et petites vagues,
hommes de faible trempe.
Car tous les hommes
sont loin d'être aussi sages
des êtres imparfaits sont partout.

Modération et prospérité
Tout homme devrait être
à moitié sage au plus
qu'il ne soit jamais trop sage.
Ce sont les hommes
qui ont un peu clarté de tout
dont la vie est la plus belle.

Bonheur et modération
Tout homme devrait être
à moitié sage au plus
qu'il ne soit jamais trop sage.
Le coeur du docte
qui s'estime omniscient
est joyeux bien rarement.

Connaître sa destinée
Tout homme devrait être
à moitié sage au plus
qu'il ne soit jamais trop sage.
Le coeur en repos vivra
celui qui ignorera
ce que le destin lui réserve.

Timidité
Le feu de bûche en bûche
se relaie jusqu'à extinction
la flamme à la flamma s'allume.
La parole se relaie
d'homme en homme,
le sot se prive du commerce d'autrui.

Qui de bon matin...
Tôt le matin se lèvera
qui veut la fortune ou la vie
d'un autre homme.
Rarement loup dormant
s'empare d'un gigot
ou triomphe l'homme qui dort.

Agilité
Tôt se lèvera le matin
qui a peu d'hommes de peine
et doit se mettre au travail.
Qui dort le matin
est sans cesse retardé
l'industrieux a fortune à moitié faite.

Prévoyance
L'homme a besoin de savoir
combien de bois sec et d'écorces
il a besoin pour faire un toit.
Et combien de mois
les bûches peuvent durer
mois, saison ou demi-année.

Priorités
Toujours lavé et rassasié
tu te rendras à l'assemblée
même si tu es mal habillé.
De ses souliers et de ses chausses
personne n'aura honte
ni de son cheval
fût-il pitoyable.

A prohiber
Quand il s'approche le cou tendu
il mendie sa pitance
l'aigle piquant sur la mer.
Un homme agit de même
qui se mêlant à la foule
implore le regard de ceux qu'il connait.

L'introuvable confidentialité
Ils feront provision de nouvelles
et les colporteront
ceux qui veulent passer pour habiles.
Qu'un seul sache, soit,
mais qu'un second ne sache pas,
que trois sachent et mille sauront.

Usage de la puissance
De sa puissance
tout sage est tenu
d'user avec modération.
Il sera prompt à découvrir
dans une assemblée de braves
que nul, à lui seul, sur les autres ne l'emporte.

Le visiteur importun
Beaucoup trop tôt suis allé
dans beaucoup d'endroits
mais trop tard dans certains.
La cervoise était bue
ou pas encore brassé
jamais ne vient l'importun quand
le moment convient.

Nature de l'hospitalité
Je serais invité
partout volontiers
si je n'avais besoin de manger.
Ou chez mon ami très cher
si deux gigots se substituaient
à celui que j'ai mangé.

Fondements de l'existence
Ce qu'il y a de meilleur
pour les hommes est le feu
et de voir le soleil ...
si tu peux
santé conserver
et vivre sans vices.

Voir le bon côté
Doté d'une santé médiocre
tu es loin d'être misérable.
Certains sont riches par leur fils
certains par leur cousinage
certains de par leur richesse
d'aucuns pour leurs actions louables.

Pauvre, mais en vie
Mieux vaut être en vie
que mort et gisant,
vivant, d'une vache, tu peux t'enrichir.
J'ai vu le feu brûler
dans la demeure d'un homme riche
mais lui-même sur le seuil gisait mort.

Compensations
Un boiteux peut chevaucher
un manchot mène un troupeau
un sourd peut manier l'épée.
Mieux vaut être aveugle
que brûlé sur un bûcher
d'aucune ressource est un homme mort.

Perpétuer son nom
Mieux vaut avoir un fils
même s'il naît tard
après la disparition de son père.
Sur la route rarement s'élèvent
des stèles runiques érigées
par un autre qu'un fils en l'honneur de son père.

Ne pas se laisser gouverner par l'argent
Qui ne sait rien
ne le sait pas
pour de l'argent beaucoup perdent la tête.
Un homme est riche
un autre l'est moins
qui pourrait le lui reprocher?

Renommé
Les richesses se perdent
les lignées s'éteignent
et les hommes meurent de même façon.
Mais jamais ne périssent
estime et renom,
la réputation de ceux qui l'ont bonne.


Source: Dave Hilman


-" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre."   -Sagesse Druidique-
-" Un  boiteux monte a cheval, un manchot garde les troupeaux.  Un sourd fait assaut d'armes et rend service.
   Mieux vaut être aveugle que brûlé, un mort n'est utile a personne." -Hàvamàl : 71-  (l'Edda Poètique)
Revenir en haut Aller en bas
http://shadowheartandsouloftheblackrose.ning.com
 
Une version du début des Hàvamàl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui est pris? [version prépa]
» Question sur une version bizarre de "Ma Bohême"
» La version officiel du 11 septembre selon Bigard
» Recherche une version latine d'un niveau hypokhâgne moyen
» Formation du contrat deuxième version :p

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'antre magique des sorcières :: Vie Magique et Spirituelle :: Paganisme :: Théorie-
Sauter vers: