l'antre magique des sorcières
Bienvenue dans l'univers magique des sorcières !
Merci de vous connecter pour voir l'intégralité de nos forums et les nouvelles réponses.


Cinq belles années d'uptime. Merci à tous de votre présence et de votre soutient !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur L'Antre Magique des Sorcières
forum d'entraide et communauté neo pagan francophone

Merci de bien vouloir consulter attentivement et mettre en application les règles de la Charte


Retrouvez-nous aussi sur Facebook !
 

 
Découvrez la liste de nos partenaires dans la rubrique prévue à cet effet dans le tiers inférieur du forum.


CURRENT MOON

Partagez | 
 

 Àlfablòt/ Le Blòt des Elfes en Automne et/ou Hiver :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Veigsidhe Karvgwenn
Ami(e) de l'Antre
Ami(e) de l'Antre
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : E Breizh emaon o chom buan, rak o gortoz emaon e mervent diouzh Bro C'hall..

MessageSujet: Àlfablòt/ Le Blòt des Elfes en Automne et/ou Hiver :   Mar 24 Jan 2017 - 17:18

Àlfablòt/ Le Blòt des Elfes en Automne et/ou Hiver :
Le Álfablót ou Le Blòt des Elfes : Ce Blòt  était un Sacrifices Païen Viking aux elfes vers la fin de l'automne, lorsque les cultures avaient été récoltées et les animaux étaient plus gras. 
Contrairement aux grandes Blots à Uppsala et Maere , le álfablót était une fête locale dans les fermes et ils ont été administrés principalement par la maîtresse de maison. On ne sait rien au sujet des rites particuliers parce qu'ils étaient entourés par le secret et les étrangers ne sont pas les bienvenus aux fermes pendant les célébrations. 
Toutefois, étant donné que les elfes étaient pouvoirs collectifs avec un lien étroit avec les ancêtres et la fertilité, il est possible que le álfablót concerné le culte des ancêtres et la force de vie de la famille.
Il apparaît également que Odin était impliqué et que le maître de la maison a été appelé Olvir lors de l' administration des rites.
Le premier élément de Olvir signifie «bière», qui était un élément important dans les sacrifices païens nordiques en général.
Il y a un compte notable de la cérémonie à Austrfararvísur par le Norwegian Skald Sigvart Thordarson où il a essayé d'imposer à la vie privée d'une série de maisons pendant les vacances en famille sacrée, une vie privée qu'il a donc été demandé de respecter.
Austrfararvísur 
Dans son poème scaldique Austrfararvísur , le scalde norvégien Sigvatr Þórðarson a donné une première main de sa rencontre moins agréable avec les vacances en Suède. Sighvatur et ses compagnons avaient été envoyés sur une mission diplomatique à Skara en Västergötland  et devaient rencontrer Jarl Ragnvald Ullfsson, mais ils ne sont pas encore arrivés à destination et ont dû trouver des Gardes la nuit.
Après un pénible voyage, Sighvatur et ses compagnons arrivèrent à une ferme appelée Hof , qui est probablement moderne Stora Hov, près de Edsvära en Västergötland . 
Ils devraient être reçus selon les lois de l' hospitalité, mais la porte est restée fermée. 
Sighvatur devait tenir son nez vers le bas dans une ouverture étroite dans le but de se présenter, mais les gens de la famille a refusé en disant que l'endroit était sanctifié. Sighvatur rétorqua que les trolls devraient prendre les Offrandes, et a continué à la prochaine ferme.
A la ferme suivante, il a rencontré une dame qui lui dit d'aller loin et dit «Ne pas aller plus loin dans l' homme malchanceux Nous avons peur de la colère d'Odin, nous sommes païens!" 
 Puis, elle l' a chassé comme s'il était un loup et dit qu'ils ont eu le sacrifice elfique à la ferme.
Ils ont essayé trois fois de plus pour trouver un endroit pour se reposer, mais toutes les fois où ils ont été envoyés par des hommes qui se sont appelés Olvir . Ensuite, ils ont décidé de chercher l'homme qui était réputé l'homme le plus hospitalier dans le quartier. Le dernier homme ne se renfrogna, et appelant l'homme le «gardien de la pioche", Sighvatur a déclaré que si cet homme était le "meilleur homme", le pire homme doit avoir été vraiment mal.
Kormáks saga
Dans Kormáks saga , il y a un compte sur la façon dont les sacrifices ont été faits pour les elfes afin de guérir une blessure de bataille. Contrairement aux sacrifices décrits par Sigvatr, celui - ci semble avoir été un sacrifice qui aurait pu être effectué à tout moment de l'année:
Segir hun: ". Holl einn er HEDAN skammt í brott er álfar Búa í Graðung THANN er Kormákur Drap skaltu fá og rjóða Blod graðungsins á hólinn outan en gera álfum veislu af slátrinu og mun þér batna." 
Texte en Français : "Une colline il y a," répondit - elle, "pas loin d'ici, où les elfes ont leur repaire. Maintenant , vous obtenez le taureau qui Cormac tué, et rougissent le côté extérieur de la colline avec son sang, et de faire une fête pour le elfes avec sa chair. Alors tu seras guéri."
L'álfablót est, étymologiquement, un sacrifice aux elfes.
La seule source datant de la période païenne et témoignant d'un tel sacrifice, la seule, également, où l'expression álfablót soit employée, est les Austrfararvísur (str. 4-8), de Sigvatr Þórðarson. Dans ce poème, consacré à une mission en Suède que Sigvatr entreprit à l'automne 1018 pour le compte du roi Òlàrf Haraldsson, le Skald rapporte qu'un soir, au Gautland, il se vit refuser l'accès à plusieurs fermes où il souhaitait passer la nuit. Une femme lui expliqua qu'il n'était pas le bienvenu car se tenait un sacrifice aux Elfes.

L’Álfablót, Sacrifice aux Alfes, est une célébration antique ayant lieu durant le solstice d’hiver où sont fêtés à la fois la mort et la vie, l'année qui se termine et celle qui commence. Un verrat y était souvent sacrifié, sans doute sur l’autel de Freya la Reine des Elfes et de sont Frère Freyr considéré dans les mythes scandinaves comme le maître des Ljósálfar ou Lòssalfheimr.

Les peuples Celtiques et Nordiques ont toujours été entourés par des entités de grande puissance sur toute la terre, étaient ces dieux ou déesses, landspirits / Landvaettir, Alfar (Elfes), Dwarves, ancêtres, Trolls, Huldrefolk et ainsi de suite.Chaque entitie vivait dans la terre, sur les arbres, les rochers, les cours d' eau, des animaux , etc. , et a aidé les gens dans leurs besoins quotidiens, la vie mondaine, ils seraient également aider à donner des conseils et de la sagesse, ou pour certains, dans leurs œuvres magiques. Les gens vivaient en étroite collaboration avec ces entités spirituelles, et les liens et l' amitié entre les deux parties, a été forgé par le biais d' une série d'actions rituelles. Le rituel le plus important ou d'une fête dans cette affaire, était le Álfablót, qui a été réalisée à l'équinoxe d' automne.
Tels que le Disablot, l'Álfablót est également une célébration qui a eu lieu à l'automne un peu avant ou pendant la Winternights / Vinternatsblót par les / peuples germaniques nordiques, et le but de cette fête était d'aider les participants de liaison avec les esprits de la nature dans leur région et de commencer à établir la relation de confiance mutuelle, le respect et le soutien avec eux.
Contrairement aux autres taches, celui-ci était une fête locale dans les fermes et les fermes de chaque famille et pas d'étrangers ont été autorisés à proximité du lieu pendant ces périodes, cela est parce que les elfes sont en relation étroite avec les ancêtres, et ainsi Álfablót était d'une grande importance pour chaque famille, en raison de leurs affections particulières et l'amour que les gens ressenti pour les membres de la famille qui étaient déjà morts. De toute évidence, nous pouvons supposer savoir pourquoi les étrangers ne sont pas les bienvenus et pourquoi cette célébration était une affaire de famille locale, parce que ceux qui ne font partie de la famille et ne connaissait pas ceux qui appartenait à elle, ne peut pas comprendre le possible sentiments partagés par chaque membre de la famille, et les étrangers devraient être à leurs propres maisons avec leurs propres familles, à moins bien sûr, les gens ont été collés les uns aux autres par le mariage et donc, ils deviendraient un membre de la famille aussi.
Cette célébration est toujours détenu aujourd'hui dans de nombreux endroits, et aujourd'hui, vous pouvez inviter qui vous voulez, parce que l'objectif principal de cette fête, à relier avec les esprits de la terre. Par exemple, en Islande, les gens honorent toujours les esprits locaux de l'endroit étaient ils vivent, ou demandez-leur si elles peuvent construire leur maison dans des régions spécifiques, car la présence humaine ne peut pas être accueilli à ces endroits par les esprits de la terre.

prendre le temps de reconnaître ces esprits, d'interagir avec et de leur offrir l'honneur qu'ils sont dus. Ces esprits qui se nourrissent et nourrissent nous sont responsables de nos vies, d'une manière beaucoup plus immédiate et directe que les dieux; et ils méritent les remerciements.
Mais un jour, un an est pas assez, à mon avis; J'utilise cette prière hebdomadaire dans ma propre pratique. Je sors à l'autel dans mon jardin, apportant un peu de nourriture ou de boisson pour les Etres terrestres. Mais cette prière peut être utilisée pour Alfablot ainsi; il n'a pas à être un blót complexe - en fait, il est rare - tout ce qui est nécessaire est d'appeler l'attention de l'esprit à l'offre.

Aller dans les bois pour votre Àlfablòt consacré le lieux, monter un autel en bois ou un cairn en pierre, allumer un simple bougie. Ou un feux dans un petit chaudron un fois avoir consacré le lieux.

Consécration du lieu : Le célébrant se tourne vers l'est, bras écartés et brandissant le Mjöllnir :
« A l'est, Thor je t'appelle ! Par ta puissance, que ce Vé soit consacré ! ». Vous pouvez sonner un cor pour marquer la consécration du lieu. L’opération est répétée au sud, à l'ouest et enfin au nord.
Ainsi l'espace rituel devient un Vé, c'est-à-dire un espace consacré, symboliquement au-delà du temps et de l'espace, où hommes et dieux peuvent interagir librement.

Invitations : Avec ses propres mots, l'officiant appelle à tour de rôle esprits des lieux (appelés landvættir en islandais), ancêtres et dieux à se joindre au rituel. Par exemple :

1: « Salut à vous, esprits gardiens de ces lieux, vous qui faites de cette endroit un lieu chaleureux et convivial où prospère la vie, nous vous invitons à venir célébrer ce blòt à nos côtés. »

2: « Salut à vous, bienveillants ancêtres. Salut à vous, matrones et héros de mon peuple. Nous avons tous besoin de vous, nous vous invitons à vous joindre à nous pour célébrer ce blòt! »

3: « Salut à vous, Ases et Vanes, puissants protecteurs et amis de ma lignée. Nous vous invitons, en ce jour, à vous joindre à nous pour ce blòt. »


On peut ensuite chanter des Galdar et faire des Stodhur.
Faire la bénédiction de la Hache, brandissez votre hache (symbole de votre protection personnelle , et celle de votre Clan) et dite:
« Ox, helga vé þetta ok hinda alla illska ! » = Hache, sanctifie cet endroit sacré et arrête le mal !

Consécration de la corne : Le célébrant charge la corne (ou un autre récipient), de sorte que
tout liquide versé en elle soit propre à être sacrifier et échangé entre Hommes et Dieux. Tracez la rune
Ansuz (a) en coloration avec votre huile essentielle de sapin sur la corne en déclamant :

« Salut à toi Odin ! Par ta puissance inspiratrice, que cette corne
sois sanctifiée afin que tout liquide versé en son sein soit consacré et devienne apte au sacrifice. »




Poème d'Àlfablòt pour les Elfes:

« -Hail Elfe des terres et des bois.
Elfes vous qui furent crée par Odin a partir du corps du Géant de jadis nommé Ymir, Aurgelmir, Brimir ou encore Blàinn. Vous dont l'Esprit fut crée des Feuilles de l'Arbre Yggdrasill.
Elfe ou Gnome, Nain ou Troll, esprit protecteur de la terre du Midgard. Toi qui vie parmi les Hommes, je suis ton Northern Druid en ce jour de ton Blòt ou nous somme amis.
Ô Elfe ! Ô Troll ! Esprit a la Flamme du Foyer en Hiver, moi qui suis le Druide de votre Père Odin le Allfather et de votre Reine Frù-Freya, ValFreya, la Vanadis.
Je vous honore en ce jour, je pense a vous au plus froid de l'hiver et au plus fort de l'Eté, a l'ombre des Arbres et des Pierre levées. Dolmen des Anciens Dieux et lieux de joie.
Je vous honore en ce Àlfablòt, en ceux lieux Merveilleux.
Les esprits de la terre et du sol, 
des choses vertes et en pleine croissance, l'expansion et force de la Nature, 
profondément enracinée dans l'obscurité, 
écoutez - moi maintenant. 
Elfe des bois et des arbres majestueux.
Les esprits de la svelte et souple, 
d'errance ailes et flotte de pied,  
La Source de la vie dans la Nature et a vous. 
Elfe de la terre profonde et forte,
creuser et dévorant, 
écoutez - moi maintenant.
Salut à la terre et les Etres de la terre. 
Un cadeau est donné, et une autre est donnée à son tour. 
Pouvons - nous rencontrer à nouveau sur la terre sombre et belle de Midgard. »

« Gloire aux Elfes et au Petit Peuple. »


Boire une gorgée et en verse une en sacrifice par terre, (ou sur le cairn).
Puis il passe la corne à son voisin de gauche qui fait de même et on continue
jusqu'à ce que chacun ait sacrifié aux Elfes.


" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-

" Un boiteux monte à cheval, un manchot garde les troupeaux. Un sourd fait assaut d'armes et rend service.
Mieux vaut être aveugle que brûlé, un mort n'est utile à personne.
"
- Hàvamàl : 71 (l'Edda Poétique) -

Revenir en haut Aller en bas
http://noetuauuybbggs.blogspot.fr/
 
Àlfablòt/ Le Blòt des Elfes en Automne et/ou Hiver :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» {entités bénéfiques}Les Elfes
» les Elfes
» [infos] Les elfes
» Tarot des elfes
» Les Elfes (et leur peuple)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'antre magique des sorcières :: Vie Magique et Spirituelle :: Paganisme :: Théorie :: Druidisme-
Sauter vers: