l'antre magique des sorcières
Bienvenue dans l'univers magique des sorcières !
Merci de vous connecter pour voir l'intégralité de nos forums et les nouvelles réponses.


Cinq belles années d'uptime. Merci à tous de votre présence et de votre soutient !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur L'Antre Magique des Sorcières
forum d'entraide et communauté neo pagan francophone

Merci de bien vouloir consulter attentivement et mettre en application les règles de la Charte


Retrouvez-nous aussi sur Facebook !
 

 
Découvrez la liste de nos partenaires dans la rubrique prévue à cet effet dans le tiers inférieur du forum.


CURRENT MOON

Partagez | 
 

 Druidisme. Un mouvement en pleine mutation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Veigsidhe Karvgwenn
Ami(e) des Mages
Ami(e) des Mages
avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : E Breizh emaon o chom buan, rak o gortoz emaon e mervent diouzh Bro C'hall..

MessageSujet: Druidisme. Un mouvement en pleine mutation   Jeu 24 Aoû 2017 - 17:27

Druidisme. Un mouvement en pleine mutation:

Le druidisme déchaîne les passions mais reste peu connu du grand public. Pire, les idées reçues sont légion. Dans ce brouillard intellectuel, Grégory Moigne est un phare. L'enseignant d'histoire-géo, doctorant en Celtique et histoire des religions au CRBC, à Brest, publie la biographie de Gwenc'hlan Le Scouëzec (1929-2008), personnage incontournable du mouvement druidique contemporain.


L'affaire du « faux » druide recruté à La Roche-Derrien (22) récemment (pour remplacer un médecin) n'est-elle pas l'illustration d'une méconnaissance générale vis-à-vis du druidisme ?
Si, bien sûr ! Mais l'intérêt de cette histoire, c'est d'avoir voulu replacer le druide dans un de ses rôles antiques : la médecine. Cela a « réveillé » quelques groupes druidiques, a permis à de nombreuses personnes d'aller sur internet voir ce qu'il en était des druides contemporains. Cela illustre le manque de médecins dans les campagnes mais aussi le fait que beaucoup de monde se tourne vers les médecines alternatives. Et là, les druides contemporains, s'ils ont une formation en plus de leur statut de druide, peuvent avoir un rôle à jouer.

Pourquoi s'intéresser particulièrement à Gwenc'hlan Le Scouëzec ?
C'est un personnage encore méconnu des Bretons, qui a pourtant marqué le paysage politique et spirituel : il faisait partie des fondateurs de l'UDB, de Skoazell Vreizh (1969), il a créé l'éphémère Parti communiste breton à la même époque (non affilié à Moscou, ni à Paris) ; une vie au service de la Bretagne ! En tant que druide puis Grand druide (de 1981 à 2008), il a créé des rituels druidiques (unions, premier mariage druidique en 1971, baptêmes et funérailles) et des cérémonies. En 1983, il a opéré de grands changements dans la Gorsedd en affirmant l'humanisme du druidisme contemporain. Pendant presque 30 ans, il va être un personnage clé dans la spiritualité celtique contemporaine. Beaucoup de druides revendiquent aujourd'hui sa filiation, son héritage.


Quels sont les principaux courants ?
Le « canal historique », c'est celui de la Gorsedd de Bretagne et des groupes affiliés. La Gorsedd de Bretagne est liée par son origine à celle de Galles. C'est un courant plus culturel, plus symbolique, plus politique à l'origine aussi. D'ailleurs, les principales dissidences ayant donné naissance à d'autres groupes ont eu lieu parce que la Gorsedd était trop militante, parce que sa langue était le breton. Peu ou pas pratiquée par certains, qui décident de fonder des groupes en langue française. Quasiment tous les mouvements druidiques actuels se réclament des trois mouvements « originels » : le Druid Order de John Toland (1717), l'Ancient Druid Order de Henry Hurle (1781), et la Gorsedd de Galles de Iolo Morganwg (1792).

Existe-t-il un représentant (ou chef) ?

Dans tous les groupes, il y a un druide dirigeant. Le Grand druide de Bretagne dirige la Gorsedd et peut revendiquer une ancienneté sur les autres groupes, c'est tout. Mais cela est difficile car la Gorsedd est sur le plan culturel, non spirituel. Et puis dans ce milieu, tout le monde veut être le chef ! Il y a eu des tentatives d'unification en Bretagne ou dans l'est de la France, toutes infructueuses.

Quelle place occupe le druidisme en Bretagne ?
C'est en Bretagne que le druidisme contemporain est apparu sur le continent, avec pour exemple le Pays de Galles : La Villemarqué, dans les années 1850, puis surtout la Gorsedd de Bretagne en 1899-1900. C'est en Bretagne qu'il y en a le plus car c'est le pays où se catalysent tellement de fantasmes sur les Celtes, comme le dernier sanctuaire celtique du continent, où l'on parle encore une langue celtique et où la tradition est vivante, où il y a des traces d'un passé entre histoire et légende.

Pourquoi est-ce si difficile d'inventorier le nombre de druides ?
Parce qu'il y en a toutes les semaines des nouveaux ! Il n'y a pas d'unité dans le mouvement druidique. Certaines personnes sont passées à la Gorsedd puis sont allées créer leur propre groupe druidique. La majorité de ces groupes comptent peu de membres, les dissidences sont légion, compte tenu des guerres d'ego et de pouvoir. D'autres encore se réveillent druides un matin et décident de fonder leur propre groupe. Certains passent dans un groupe, récupèrent une filiation et partent fonder leur groupe. Bref, c'est un joyeux fouillis druidique ! D'ailleurs, à mon sens, le « druidisme » en tant que tel n'existe pas, il y a des druides, simplement.

Assiste-t-on à un renouveau ?
Il y a une émulation : je le sens, je le vois. Le mouvement évolue, change de visage. Il y a de plus en plus de personnes intéressées. L'homme occidental est en recherche d'identité spirituelle comme culturelle. Les groupes druidiques peuvent donner des pistes à certaines, des réponses à certaines questions... C'est un moyen pour beaucoup de se recentrer, de se concentrer peut-être sur l'essentiel : l'homme et la nature, sa place dans le Cosmos. Notre société moderne et capitaliste n'offre pas de réponses à tant de questions. Les trois grandes religions non plus, alors les gens se tournent vers des spiritualités alternatives.

Où trouve-t-on des lieux sacrés en Bretagne ?
Il y en a des naturels, d'autres très anciens et réutilisés, d'autres encore sont créés de nos jours : une clairière dans un bois, une fontaine, au bord du Yeun Elez, dans un lieu historique. Dans une démarche spirituelle, chacun peut trouver « son » lieu sacré où il le sent. En général, les groupes investissent des lieux où il y a la présence d'éléments : au bord de l'eau, autour d'une fontaine, de la roche à fleur de terre, des arbres aux essences spécifiques.


Source: Steven Lecornu : http://www.letelegramme.fr/bretagne/druidisme-un-mouvement-en-pleine-mutation-17-08-2016-11184481.php


" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-

" Un boiteux monte à cheval, un manchot garde les troupeaux. Un sourd fait assaut d'armes et rend service.
Mieux vaut être aveugle que brûlé, un mort n'est utile à personne.
"
- Hàvamàl : 71 (l'Edda Poétique) -

Revenir en haut Aller en bas
http://noetuauuybbggs.blogspot.fr/
 
Druidisme. Un mouvement en pleine mutation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PREUVE SCIENTIFIQUE que notre ADN est en pleine mutation !
» Mouvement inter 2014 : des postes vacants dans l'académie de Montpellier?
» MOUVEMENT INTRA 2015 : Académie de Lyon.
» [MUTATIONS] Mouvement intra 2017 - Académie de GRENOBLE
» Une question Capes interne/affectation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'antre magique des sorcières :: Vie Magique et Spirituelle :: Paganisme :: Théorie :: Druidisme-
Sauter vers: