l'antre magique des sorcières
Bienvenue dans l'univers magique des sorcières !
Merci de vous connecter pour voir l'intégralité de nos forums et les nouvelles réponses.


Forum gratuit d'entraide et communauté païenne francophone.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur L'Antre Magique des Sorcières
forum d'entraide et communauté neo pagan francophone

Merci de bien vouloir consulter attentivement et mettre en application les règles de la Charte


Retrouvez-nous aussi sur Facebook !
 

 
Découvrez la liste de nos partenaires dans la rubrique prévue à cet effet dans le tiers inférieur du forum.


CURRENT MOON

Partagez | 
 

 Poème Runique de l'Aett Feoh

Aller en bas 
AuteurMessage
Sidhe Caith
Ami(e) de la Forêt
Ami(e) de la Forêt
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Québec

MessageSujet: Poème Runique de l'Aett Feoh   Mer 14 Mar 2018 - 11:37

Bonjour à tous,

j'ai fait quelques recherches et quelques lectures et j'ai finalement réussi à compiler un poème qui est propre à chaque rune. Je vous place ici un poème comprenant les 8 runes de la première famille. Bonne lecture. Laughing Laughing Laughing

Feoh / La richesse est un réconfort pour tout
homme ; bien que chacun devrait la distribuer généreusement s’il voulait être
approuvé par le Seigneur.

Ur / l’auroch est sans peur et amplement encorné ;
c’est un animal très sauvage ; il combat avec ses cornes ; grand coureur de
landes c’est un animal courageux.

Thorn / l’épine est très acérée ; elle est blessante
pour tout homme qui s’en saisit et excessivement douloureuse pour celui qui
s’étend sur elle.

Os / la bouche est la source de tout langage ; le
fondement de la sagesse et le réconfort des sages ; et pour tout guerrier noble
espoir et bonheur.

Rad/ la chevauchée est, chez soi, pour tout
guerrier facile, mais très ardue pour celui qui, sur le dos d’un puissant cheval
parcourt une longue route.

Ken / la torche est pour tout vivant connue pour
son feu ; elle est claire et lumineuse ; elle brûle surtout quand les hommes
nobles se reposent à la maison.

Gyfu / le don est pour tout homme un honneur et
une louange, une aide et un mérite ; et pour tout aventurier sans logis, c’est
l’abri et le secours de ceux qui n’ont rien d’autre.

Wyn / la joie est l’apanage de celui qui connaît peu
de troubles, de douleurs ou de regrets et qui a lui-même prospérité, bonheur
suprême et une assez bonne demeure.


Voici maintenant le poème en entier.

Poème de l'Aett Feoh:
 

Prochainement, je vais placer le poème de la seconde famille Laughing Laughing


Tourne-toi vers ton propre cœur, apprends à te taire si tu veux communiquer avec l’univers qui t’entoure.

Toute marche est une marche spirituelle.

Connaître la Nature, c’est se connaître soi-même.


Revenir en haut Aller en bas
Veigsidhe Karvgwenn
Ami(e) de l'Antre
Ami(e) de l'Antre
avatar

Messages : 1558
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : Guiclan/Gwiglann (en Bretagne)

MessageSujet: Re: Poème Runique de l'Aett Feoh   Mer 14 Mar 2018 - 13:02

Oui super poème merci il y en a d'autres versions atta

vældr fræ'nda róge; fehu:provoque la discorde entre parents.

fóðesk ulfr í skóge. Le loup se nourrit dans la forêt.



er af illu jarne; uruz:Vikprovient de mauvais fer.

opt loypr ræinn á hjarne. Souvent le renne court [ou glisse] sur le névé.



vældr kvenna kvillu; thurs: apporte aux femmes torture.

kátr værðr fár af illu Peu nombreux seront joyeux du mal [ou de la difficulté].



er flestra færða Traduction classique : Embouchure est la voie de presque tous les voyages

Traduction personnelle : l’Ase est le voyage du plus sincère des voyages.

fōr, en skalpr er sværða. Mais le fourreau [est] celui des épées.



kvæða rossom væsta; reado: ils sont d’accord, est le pire pour les chevaux.

Reginn sló sværðet bæzta. Reginn a forgé la meilleure des épées.



er barna blvan; kaun: est la malédiction de l’enfant. (bölvan ne signifie pas ‘infortune’ mais ‘malédiction’)

bl gorver mann flvan Traduction habituelle: La mort fait pâlir le cadavre.

Traduction correcte de Wimmer: Infortune fait pâlir l’humain (böl signifie ‘infortune’ et non ‘mort’. Mannr = maðr signifie ‘humain’)



er kaldastr korna; hagall: est le plus froid des grains.

Kristr skóp hæimenn forna Le Christ donna forme à l’ancienne demeure.



gerer næppa koste; naud: ne laisse guère de choix.

noktan kælr í froste. Traduction classique : Nu, il a froid dans le gel.

Traduction personnelle : naudNora rafraîchi le dénudé durant le gel



köllum brú bræiða; is nous l’appelons un large pont.

blindan þarf at læiða. Traduction classique : l’aveugle a besoin qu’on le guide.

Traduction personnelle : is[elle est] utile à secouer l’aveugle vers le bannissement.



er gumna góðe; ar: est un profit [góðe] pour les humains.

get ek at örr var Fróðe Je reconnais que Fródhi fut généreux [ou rapide, ou plein d’énergie].



(sl) er landa ljóme; sol: est l’éclair lumineux du monde.

lúti ek helgum dome Traduction de Wimmer : Je m’incline face au jugement divin.

Traduction personnelle : Je rends hommage aux jugements [ou condamnations] du jour sacré [ou pendant le jour sacré].





er æinendr ása; tyr: est l’Ase manchot.

opt værðr smiðr at blása. Souvent le forgeron est obligé de souffler.



er lavfgrǿnstr líma; bjarkan: est le plus vert feuillage des fagots [ou des feuillages, ou des branchages]; [traduction de Wimmer: La branche de bouleau est la branchette à la plus verte feuille.]

Loki bar flæ’rðar tima. Loki porta le temps [ou le temps opportun] des impostures [ou des faussetés]. [traductions classiques, à peu près : Loki a bien réussi à tromper son monde.]



er moldar auki; madr: c’est encore plus de terres [ou d’humus].

mikil er græip á hauki Le faucon saisit largement.





er, er fællr ór fjalle Laguz: est ce qui tombe hors des falaises,

foss ; en gull ero nosser cascade [force furieuse de l’eau]; mais encore, les objets coûteux sont faits en or.



er vetrgrǿnstr víða; yr: est l’arbre le plus vert en hiver;

vant er, er brennr, at svíða. Traduction de Wimmer : il prend soin provoquer des brûlures, qui (quand) il brûle.

Traduction personnelle : il est avide de provoquer des brûlures et se consume (entièrement).


Source: http://www.nordic-life.org/MNG/PoemRunNorwFr.htm

autres sources:
http://www.nordic-life.org/MNG/IntroRunPo.htm

J'aime dire c'est poème durant le Othinssummar blottar (la période des blòts de l'Auto-sacrifice d'Odin sur Yggdrasill) en Août.
Je fait sa sous la forme d'un rituel runique, je place les runes une a une devant la statue d'Odin, et je lui fait des libations de bière ou d'hydromel (quand j'en ai).

Merci beaucoup du partage Sidhe Caith cheers sunny


" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-

" Un boiteux monte à cheval, un manchot garde les troupeaux. Un sourd fait assaut d'armes et rend service.
Mieux vaut être aveugle que brûlé, un mort n'est utile à personne.
"
- Hàvamàl : 71 (l'Edda Poétique) -

Revenir en haut Aller en bas
http://templedraoidh2900druidviking.blogspot.fr/
Sidhe Caith
Ami(e) de la Forêt
Ami(e) de la Forêt
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Poème Runique de l'Aett Feoh   Jeu 15 Mar 2018 - 6:01

De rien ça fait plaisir...j'avais envie de partager ce poème..mais je ne savais pas qu'il y en avait plusieurs version. Laughing Laughing


Tourne-toi vers ton propre cœur, apprends à te taire si tu veux communiquer avec l’univers qui t’entoure.

Toute marche est une marche spirituelle.

Connaître la Nature, c’est se connaître soi-même.


Revenir en haut Aller en bas
Sidhe Caith
Ami(e) de la Forêt
Ami(e) de la Forêt
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Poème Runique de l'Aett Feoh   Mar 1 Mai 2018 - 23:40

Voici maintenant le Poème Runique de l'Aett Hagal. Bonne lecture study  study  study

Hagalaz: Le grêlon est le plus blanc des grains, il vient
du haut du ciel précipité par les rafales de vent, puis se transforme en eau.

Naudhiz: L’indigence pèse sur la poitrine ; néanmoins
chez les enfants des hommes, elle est souvent source d’aide et de salut s’ils y
prennent garde à temps.

Isa: La glace est très froide et extrêmement
glissante ; elle étincelle, claire comme le verre, très semblable aux gemmes. Un
sol recouvert de gelée est beau à voir.

Jera: La moisson est l’espoir des hommes, quand
dieu le veut, ce saint roi du ciel, la terre donne ses fruits rayonnants aux nobles
comme aux nécessiteux.

Eiwhaz: L’if est à l’extérieur un arbre rude et dur,
ferme dans la terre gardien du feu soutenu par ses racines, c’est une joie dans le
domaine.

Peorthro: La boîte de lots est toujours jeu et rire pour
les hommes fiers, là où s’assoient les guerriers dans la salle du festin, heureux
ensemble.

Elhaz: La laîche de l’élan fait sa demeure le plus
souvent dans les marais, elle croît dans l’eau, blesse cruellement et rougit de
sang tout homme qui, d’une manière ou d’une autre, essaie de la saisir.

Sowilo: Le soleil est, par les marins, toujours espéré
quand ils voyagent au loin sur le bain des poissons, jusqu’à ce qu’ils ramènent à
terre l’étalon des vagues.

Wyrd: Celle-là, ne faisant pas parti de l'Ancien Futhark et n'étant utilisé que pour la divination, elle n'a pas de poème.


Maintenant le poème en entier:
Poème de l'Aett Hagal:
 


Tourne-toi vers ton propre cœur, apprends à te taire si tu veux communiquer avec l’univers qui t’entoure.

Toute marche est une marche spirituelle.

Connaître la Nature, c’est se connaître soi-même.


Revenir en haut Aller en bas
Veigsidhe Karvgwenn
Ami(e) de l'Antre
Ami(e) de l'Antre
avatar

Messages : 1558
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : Guiclan/Gwiglann (en Bretagne)

MessageSujet: Re: Poème Runique de l'Aett Feoh   Ven 4 Mai 2018 - 13:33

Super merci beaucoup


" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-

" Un boiteux monte à cheval, un manchot garde les troupeaux. Un sourd fait assaut d'armes et rend service.
Mieux vaut être aveugle que brûlé, un mort n'est utile à personne.
"
- Hàvamàl : 71 (l'Edda Poétique) -

Revenir en haut Aller en bas
http://templedraoidh2900druidviking.blogspot.fr/
Sidhe Caith
Ami(e) de la Forêt
Ami(e) de la Forêt
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Poème Runique de l'Aett Feoh   Sam 5 Mai 2018 - 6:24

Ça fait plaisir, bientôt je vais être mesure de vous faire part de mon troisième poème runique...une fois que j'aurai terminé la lecture du 3e manuel haha


Tourne-toi vers ton propre cœur, apprends à te taire si tu veux communiquer avec l’univers qui t’entoure.

Toute marche est une marche spirituelle.

Connaître la Nature, c’est se connaître soi-même.


Revenir en haut Aller en bas
Veigsidhe Karvgwenn
Ami(e) de l'Antre
Ami(e) de l'Antre
avatar

Messages : 1558
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : Guiclan/Gwiglann (en Bretagne)

MessageSujet: Re: Poème Runique de l'Aett Feoh   Sam 5 Mai 2018 - 16:14

Vivement alors, chouette.


" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-

" Un boiteux monte à cheval, un manchot garde les troupeaux. Un sourd fait assaut d'armes et rend service.
Mieux vaut être aveugle que brûlé, un mort n'est utile à personne.
"
- Hàvamàl : 71 (l'Edda Poétique) -

Revenir en haut Aller en bas
http://templedraoidh2900druidviking.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poème Runique de l'Aett Feoh   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poème Runique de l'Aett Feoh
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'antre magique des sorcières :: Vie Magique et Spirituelle :: Paganisme :: Théorie :: Druidisme-
Sauter vers: